Envoyer l'article Ah, mais c'était toi. Je m'en souviens. Je m'en souviens comme si c'était il y a 14 mois exactement. Il y avais une valse, la comptine d'un autre été, c'était magnifique. J'aimerai tant la jouer. Tu n'étais plus là, et je n'attendait plus. C'était fini. Mais tout commençais. Je m'en souviens, je te rafréchirrai la mémoire pour en pas que tu oublis notre histoire. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre