Envoyer l'article Vincent Lindon (acteur) raconte que son père disait souvent une chose extraordinaire : « Charcutier, balayeur, gangster, ce que tu veux, mais à huit heures du matin ! ». à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Fermer cette fenêtre