Envoyer l'article Tu dois prendre sur toi, tu dois mettre un pied devant l'autre, tu dois te frayer un chemin, tu dois avancer, t'imposer, hurler, courir pour ne pas mourir. Tires toi de là, sors la tête de l'eau, le désespoir et la folie sont des échappatoires lâches et bien trop simples. Tu n'as pas le droit de lâcher l'affaire, tu lui doit ça. Elle, elle, et encore elle. Et elle et elle et elle. Et voilà que tu n'es plus maîtresse de rien, que le libre arbitre n'est plus, et c'est surement mieux ainsi. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre