Envoyer l'article Enjoy. Ben voyons. L'espace d'un instant, je songeais à l'attrapper par les cheveux et à lui briser la nuque pour la forcer à se retourner et lui répéter, droit dans les yeux, ces deux petites syllabes tellement légères : Bon-Jour. Là, oui. Là, j'y croyais vraiment. Et puis...ho. J'ai laisser tomber. [Coup d'oeil au compteur, 90, impossible d'ouvrir ma portière donc.] à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre