Envoyer l'article " Arrachée de ma poitrine, me voilà éviscérée. Je n'hésiterais pas à plongez mes doigts dans ma poitrine et m'arracher le c½ur afin de te l'offrir. Tendre masse pulpeuse de diathèse morbide. En adjonction de mon c½ur, il y a quelque petits organes que j'aimerais t'offrir: glandes, thymus et autre abats. " à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre