Envoyer l'article Les gouttes de pluie glissent Sur la vitre en transparence La lueur de mon esprit s’éclipse Dans la buée de tes absences Ou es tu passé doux souvenir Sans toi, je risque de dépérir Comment écrire, sans ma raison Tu es ma source d’inspiration Celle qui coule sur cette fenêtre Que je ressens de tout mon être Mon c½ur, mon âme, ma passion As-tu perdu le fil de nos liaisons Et cette pluie battante, qui fouette Telle cette ressource dans mes veines Me fait penser à toi, doux poète Mais ce bruit silencieux me freine J’attends ici, que tu reviennes Impatiemment de tout mon être De tes paroles, je ferai miennes Pour que j’écrive encore, peut être Et quand le jour, je ferai naître Poésie magique, sortie de mon âme La pluie cessera derrière la fenêtre Saluant ta plume, de sa plus belle trame... à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Fermer cette fenêtre