Envoyer l'article Encore un autre pétale de fleurs qui s’éteins Je n’ai pas le pouvoir d’arrêter le temps, Ils flottent vers le banc opposé sur lequel tu fonds en larmes Comme s’ils étaient mon unique cadeau d’adieu C’est n’est pas grave si tu oublie la promesse qu’on s’est faite ce jour-là. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre