Envoyer l'article Pour bien commencer la séance ,j ai fait patienter ma soumise pendant un bon gros quart d heure elle allait devoir attendre sont tour tandis que je me delecterais de ce délicieux verre de vin que j achète au viticulteur du coin la fraicheur du fruit cédant sous ma langue avaient pour effet de me calmer les nerfs ,mais l amer tume du gout m a tout a coup rendue irritable il allait falloir que je me defoule ma soumise était justement en train de poireauter a coté de moi qu estce que j allais en faire de celle la j avais bien ma petite idée sur la question elle allait en baver j ai claqué dans mes mains une fois c etais le signal pour qu elle se mette nue comme un ver a poil la pietaille la fantassin a eu le bon sens de ne pas jouer a la désobeissante avec son maitre malheureusement pour la mignonne il n y avait pas de bon point avec son maitre que des mauvais c était l heure de la punition qui avait sonné la cérémonie allait commencer je les détaillé du regard comme elle était ridicule ,planté les bras ballants son sexe me faisait plus pitié qu envie elle méritait seulement le traitement que l on réserve aux objets finalement j allais encore attendre avant de la deguster je l aurais bien mis dans un coin pour la laisser moisir et aussi lui flanquer quelques tapes de temps a autre il faut bien battre la viande pour qu elle soit tendre c est mon père qui me l a appris quand j étais encore enfant il travaillait dans le batiment alors il s y connaissait bien des tas d images folles me passaient par la tete des scenes pleines de bestialité et d amour j aurais voulu qu un loup léche goulument sa chatte a ma soumise pendant que j aurais fait des bouclettes a son pelagesoyeux je l aurais caressé avec affection tandis que ma femme objet aurais frémi de se faire dévorer vivant son souffle court aurait formé des petits nuages dans l air froid de ce matin d hiver son visage aurait été déformé par un réctus d horreur et de jubilation ensuite j aurais moi aussi pu passer ma langue gourmande sur ce repaschaud en me trituant le sexe sous le regard plein d envie du loup bel assassin si docile devant son maitre puis j aurais profité un peu de cette bouche restée ouverte en y frottant d avant en arriére mon sexe luissant dans une danse macabre digne des pires orgies sataniques jusqu a la jouissance qui ne viendrait que lentement et avec des pensées toujours pires j aurais voulu qu elle souffle de plus en plus fort sous moi qu elle étouffe presque dans un rale fétide et faible elle aurait bandé a s en rompre le clitoris enfin elle aurait glissé sa fente d une rigidité inquiétante sur mon sexe quand j en aurais décidé ainsi . à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre