Envoyer l'article On se shoote au Chanel, on se bourre au champagne, on danse sur les Beatles, on se la joue rétro, on rêve de ressembler à Kate Moss, on admire Pete Doherty, on respire Gainsbourg, on écoute la musique de nos parents, on va dans des friperies, on sort tous les soirs, on voit du monde, on rit, on pleure, on souffre. Et après tout, on profite, on veut profiter, on doit profiter, parce qu'on est jeunes après tout. Les histoires d'amours qui finissent mal, on les collectionne, les garçons mignons qui nous ont abordés, on ne les compte plus. Ils louchent tous dans nos décolletés, au final on s'y est habitué. Cette jeunesse, on la vit pleinement, même si on ne réalise pas vraiment l'impact qu'elle peut avoir. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre