Envoyer l'article C'est par une nuit glaciale que j'ai senti son souffle chaud, traversant mon cou, jusqu'à en avoir des frissons. C'est sur une mélodie que nos lèvres ont connu le goût du désir. C'est sous ces milliers d'étoiles que nos regards ce sont croisés. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre