Envoyer l'article C'était une règle non formulée. Ils ne se disaient jamais quand ils se reverraient ni même s'ils se reverraient. N'avouaient jamais qu'ils tenaient l'un à l'autre. Qu'il avait envie de lui prendre la tête et de l'embrasser sur la bouche à lui faire mal. Par fierté. Ils étaient têtus. Ils se disaient au revoir à chaque fois avec un air désinvolte, un air de c'est pas grave si je te revois pαs demain. Mais ils savaient. Ils savaient... à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre