Envoyer l'article On s'accroche à un soupir. Pour un rien on s'échafaude un avenir. Mais ceux qu'on aime... ils partent. J'essuierai mes larmes sur ma manche. Ravalerai en moi l'avalanche. Je ne céderais rien au chagrin.Qui souffle quand il n'y a rien à l'horizon. Qui hurle quand la vie nous fait faux bon. Qu'on s'en remet... au hasard. Alors ça y est c'est déjà demain ? C'est maintenant que l'on se souvient.Un peu trop fort, un peu trop... bien. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre