Envoyer l'article Il y a ton sourire qui s'élève C’est comme une lueur d’espoir Il y a l’ombre et la lumière Au milieu notre trajectoire Il fallait choisir une route Alors on a choisi la pluie Acide à s’en brûler le c½ur Pourvu que planent les esprits Il y a tes yeux qui me tuent Quand tu me dis que c’est fini Il y a le vent de nos sanglots Qui souffle pour une amnistie Mais rien n’arrêtera la lutte Rien ne séchera cette pluie Non rien ne finira la chute Car rien ne finit l’infini à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre