Envoyer l'article [ 129 ] Aussi loin que tu puisses être tu restes avec moi comme un frère enfermé, un ami égaré. Oh quand tu espères est que tu penses à moi qui éspères avec toi debout dehors de l'autre coté. Entends ma voix qui traverse tes barreaux. Les gestes les plus simples, deviennent étangers, les plaisirs, les baisers tu les as oublié, tout te manque, tout te manque, entends ma voix qui déteste tes barreaux. à mes amis

Envoi de l'article à mes amis sur Skyrock

Tu dois être identifié pour envoyer cet article à tes amis

Envoi de l'article par email aux amis de mon choix

Sépare chaque adresse email avec une virgule

Fermer cette fenêtre